• 16 Moves
    16:26 h
    150,1 km
    0 kcal
  • Meilleurs Moves
  • 20.5.2017
    26.3.2017
    1.5.2016
    27.9.2015
    • Trail running 6:42'59.2, 59,01 km
      trail du sancy course open du championnat de france 3eme scratch
  • 6.9.2015
    28.6.2015
    16.5.2015
    • Trail running 15:45'57.9, 120,8 km
      FESTA TRAIL PIC saint loup, ULTRA DRAILLE 120km un grand merci à tout le monde, spécial merci à ma nanou: Nadege Locoge Astier !! une belle découverte d'une région que je ne connaissais pas avec des conditions "ventesques" et caniculaires (l'opposé de la course de mon ami trailer El Corsaire qui faisait le même weekend l'euksal ultra trail ).Un départ prudent et tranquille, on a le temps en 120km il peut s'en passer des choses... Un début de course facile les 24 premiers en 2h20 sans se rentrer dans la couenne. L’ascension du mont saint baudille dans des chemins de pierre qui accumulent la chaleur. Au sommet un vent à vous envoyer 57 kg du coté opposé où on veut aller, dure, très dure. Je croise Rachid El Morabity (triple vainqueur du marathon des sables) qui jette l'éponge, c'était pas son jour, partie remise !!! La chaleur monte de plus en plus , s'hydrater, avancer , marcher, courir, trottiner,courir, marcher, pietiner, se déplacer.... Savoir s'oublier, savoir oublier a quel point s'est dur, et que personne vous demande de le faire.... Penser à ce qui vous donne des forces, Eliot, Basile, Louise, Eliot, Basile, Louise... un pas pour chacun et on avance, et on cours. Les descentes son extrêmement technique, avec des pierres saillantes à chaque pas, qui demandent qu' a vous faire tomber... les km défilent comme les heures, la fatigue commence a plomber, 7eme, 6eme.... à la guerre comme à la guerre, on lâche rien, on serre les dents! 5eme ...4eme... , Au 90 km on me dit que le 3 eme est a 20-25 min devant moi, je continue sans rien relâcher. Au 100 eme km je le reprends, magique je deviens 3eme, il est dans ses moments dure qu'on passe tous un moment ou l'autre. Ma femme et mes enfants sont au ravitos du 103km, je m’arrête en express, il faut creuser l’écart pour que personne ne reviennent derrière. 17 km... arriver avant la nuit... franchissement du pic saint loup, je sais à ce moment là que ma 3emme place, je vais la garder, je suis dans l'euphorie la plus complète, beaucoup d’émotion dans la descente. Mes enfants m'attendent, premier podium scratch de leur père, finisher et heureux.....
    18.4.2015
    • Trail running 0:34'36.1, 2,74 km
      monteé de l'oule version km verticale 800m+ à fond les ballons
  • 21.6.2014
    • Trail running 16:00'02.1 Fréquence cardiaque moyenne 144 bpm, 105,0 km
      UTPMA 2014: 3 mois de préparation spécifiques, des centaines heures d'entrainements, des dénivelées par milliers, comme objectif de finir entre 16 et 17 heures. en 2013, l'utpma a été mon enfer, premier ultra, à finir à l'agonie en + de 19 h 40 à la 139 eme place, avec des douleurs dans les chevilles où chaque pas devient une véritable souffrance. Pour la préparation de cette ultra, j'ai suivi le plan de Sébastien Janiaud , qu'il avait préparé pour l'occasion (consultable sur le site utpma), un plan exigeant, mais qui faisait travailler du volume et qui était varié. 3 mois c'est long, mais lorsqu'on on a un objectif il faut se donner les moyens de l'atteindre! Beaucoup de sortie a 4h du matin avec les copains ou pendant ses longues sorties on refait le monde (romain Laporte, Jérome soulier,Julien Julien Laoué, Francois Perrin, et Rodolphe ) tous inscrit à l'utpma. 4 heures du matin, il fait déjà très chaud, tout les coureurs sont en t-shirt, la course part vite, très vite... je me sens bien , les 17 premiers km et 750+ se font en 1heure 40 sans difficulté particulière. Le soleil commence à ce lever après le col de Berganty, sur les crêtes. Ce moment est somptueux , être a la fois dans un bien être physique totale et dans un cadre magique. A Mandailles , 35°km, 1900m+, la chaleur apparait à la montée de Chavaroche où je croise Gay Anthony qui redescends suite à un abandon, nous parlons 2 minutes et me donne de précieux conseils. le dénivelé s'allonge, les km, la chaleur harassante commencent à faire des dégâts sur les coureurs. BOIRE, BOIRE.... la course se finira qu'a cette condition. La montée du piquet devient mon calvaire, où chaque poteau de balise devient un objectif en soit, et dans ma tête je les franchis un part un pour chacun de mes enfants (comme quoi avoir 3 enfants, ça aide!). Dans le final du piquet qui se finie à l'aide d'une corde, Caroline Benoit me pulverise dans cette montée ... Elle me semble extrêmement fraiche et facile. C'est la dernière fois que je la verrai... Au ravitaillement de St cirgues de la Jordanne mes supers héros m'attendent, trop heureux que leurs papa soit dans les premiers. Gay Anthony est aussi au ravito, où avec une grande gentillesse, me donne des conseils de gestions de course: "A partir de maintenant, c'est du gratte terrain, avance tant que tu peux" C'est mots vont pas me quitter : avancer, avancer, avancer; courir quand tu le peux....les heures défilent... Saint Simon, là ou avait commencé mon cauchemard l'année dernière. Surtout ne rien laché! serré les dents! s'oublier. La musique de l'arrivée, Aurillac en point de mire, une dernier montée le puy Courny est s'est la libération mes enfants m'attendent pour ce moment inespéré qui est ma victoire à moi. 7 eme au scratch , 1er senior homme : 105 km et 5600 de denivelé +. un grand merci aux copains d'entrainement, à ma femme Nadege Locoge Astier pour le soutien sans faille (dans l'entrainement, et dans la course), Sebastien Janiaud pour son plan d'entrainement concocté au petit oignons, à Anthony Gay pour ses conseils si précieux et sa gentillesse. un grand bravo a l'organisation de l Ultratrail Puy Mary Aurillac, pour une édition qui restera pour moi mémorable....utpma: une course de folie pour finir 7eme dans un chaleur accablante.
    7.9.2014
    13.7.2014
    • Trail running 6:24'15.5 Fréquence cardiaque moyenne 156 bpm, 46,12 km
      sky race des écrins
    23.3.2014
    • Trail running 2:09'29.6 Fréquence cardiaque moyenne 30 bpm, 22,93 km
      trail des piqueurs 18eme place 5 places de mieux que l'année derniere et 9 minutes de moins. la saison se présente pas trop mal
  • 2.3.2014
    • Trail running 9:39'46.9 Fréquence cardiaque moyenne 149 bpm, 80,56 km
      ultra trail des vulcains 50 miles
    22.6.2013
    • Trail running 19:42'38.4 Fréquence cardiaque moyenne 134 bpm, 105,0 km
      utpma
    9.11.2013
    • Trail running 1:20'11.5 Fréquence cardiaque moyenne 164 bpm, 15,16 km
      roc du diable nocturne fréquence cardiaque fiable jusqu’à 34 minutes, sous réserve par la suite car la ceinture thoracique c'est retrouvé sur le nombril. 1 pelle sans dommage, 1 torsion de cheville sans trop de mal, puis une dernière qui fait perdre 2-3 places ou 20 secondes d’arrêt mais celle la, elle a fait vraiment mal. une super course mais sacrement technique pour la nuit http://www.traildurocdudiable.com/topic/index.html
    22.9.2013
    • Trail running 1:52'02.9 Fréquence cardiaque moyenne 174 bpm, 23,70 km
      super petit trail dans le cantal, a fond le cardio.
  • 8.9.2013
    • Trail running 7:51'00.4 Fréquence cardiaque moyenne 151 bpm, 60,00 km

33 fans

  • DominiqueVEYRES
    Michaelec43
    Nebov
    reymondfr
    Tof43
    gaolingyu
    SOULIER
    steph1972
    cdelair
    Kristof_95
    RomainGirault
    luckysc
    jeromepet
    lauraestic
    GregChevignard
    Seydoublen
    FRANCOISThierry
    Stef1ane
    Seb1
    jules43
    Usam
    Crayon
    loulou15
    fredkite
    lexomil
    Roro43
    LucieDUMAS
    trailshredder
    perrinoche
    Yoann74
    AdamChase
    Troncon
    marco15