• 0 Movea
    0:00 h
    0,00 km
    0 kcal
  • Parhaat Movet
  • 19.6.2015
    • Polkujuoksu 21:34'08.3, 96,86 km
      Le GPS est en mode 1/60 et l'altitude non corrigée dans Movsecount (réel : 105,5 et 5500 de D+) C'était éprouvant... des montées et des montées droit dans les pentes... La première partie dans la nuit... le froid sur les hauteurs m'obligent à sortir la veste, la boue dans les descentes. Avant l'arrivée au deuxième ravito j'entends mon prénom et je mets quelques secondes avant de reconnaître Yvan... Nous repartons et j'ai un coup de moins bien (froid / pente) et là nous attaquons la Pas du puy de Peyrol et le Puy Mary... Le chemin des crêtes est magnifique mais pas du tout roulant. En arrivant sur le Lioran je pense à rendre mon dossard (avant d'attaquer un km vertical pour aller chercher le ravito). Odile est là avec les filles et Juliette, je prends le temps de manger de me changer et ça repart au top jusqu'au passage du Perthus... après j'ai commencé à décliner régulièrement jusqu'à ne plus pouvoir que marcher pendant les 25 dernières bornes... j'étais même content de retrouver du bitume pour allonger le pas... Le dernier Puy sur Aurillac est une souffrance absolue...Tu penses avoir terminé et tu doit encore prendre une "dernière bosse"... Merci à Lolo pour le support téléphonique pendant la course, à Yvan pour m'avoir accompagner pendant un bout du chemin... Maintenant repos, j'ai les doigts de pieds qui partent dans tous les sens...
    • 21.6.2015
      21.6.2015
      20.6.2015
      20.6.2015
    7.12.2014
    • Juoksu 10:23'48.5, 71,15 km
      Une première sur la Sainté Lyon avec Yvan en partenaire et coach de course. Yvan est passe me chercher ches mes amis Lyonnais vers 16H30 et nous nous garons à Gerland vers 17H00. Nous récupérons notre ticket de bus, dans la foulée notre précieux sésame et notre paire de gants. Direction le bus pour Sainté et nous n'attendrons pas longtemps avant que ce dernier ne démarre. Dans le bus, l'ambiance est plutôt calme, les vitres pleines de buée et en discussion la saison de cette année. Arrivée à Sainté, la salle est loin d'être remplie nous trouvons derrière les estrades un endroit pour déplier matelas et sac de couchage. Nous remplissons la feuille de sécurité et avalons notre dernier repas. Je fais le tour de mes affaires 2/3 fois...J'arrive à m'assoupir pendant 1H30 environ (alors que j'ai plutôt du mal à m'endormir d'habitude). A mon reveil la salle est métamorphosé, des coureurs se sont installés un peu partout. En dépit du nombre de personnes l'ambiance est relativement calme. Je regarde un film sur mon mp4. vers 11H00 la salle commence à frétiller, je refais encore 2/3 fois mon sac... manche longue ou courte. Ce sera option manche longue... que je changerais aprés avoir refais l'ensemble de mon sac une enieme fois. Finalement je partirais avec un simple tee-shirt sans manche et mon blouson. Nous sortons et nous nous mettons en queue de peloton. Sérrés dans la foule il fait chaud, mais au fur et à mesure des différentes vagues le froid sera un peu plus piquant. Finalement, c'est à nous... les premières mesure de U2 et c'est parti... sur du goudron bizarre pour un trail... nous partons vite (6 au kil, voir 5'30)... j'appréhende un peu...devant nous un chapeau tonkinois nous le retrouverons quelque dizainne de kilomètres plus loin... Nous rentrons dans le vif du sujet, des chemins et de la boue. En fonction de l'altitude de la neige éparse sur les cotés et de la boue au milieu. Les appuis ne sont pas évident. Yvan me fait me retourner au bout de quelques kilomètres un ruban lumineux s'étire sur quelques centaines de mètres... c'est vraiment parti la SaintéLyon... Je suis sur un petit nuage jusqu'au premier ravito (Saint Christo en Jarez)... C'est un barnum, nous rentrons par le fond pour ressortir vers l'avant...J'ai oublié mon gobelet réutilisable (c'est mal) ... finalement une bouteille viendra nous sauver la mise. J'avale quelques madeleines et c'est reparti... Mince nous n'avons fait que 15 kilomètres l'euphorie du départ vient de tomber... il en reste 57 et il fait froid et il y a de la boue... Je n'ai mal nul part mais je me surveille... Les kilomètres s'enchainent souvent en file indienne... Je perds Yvan, je l'attends...je cours de nouveau, je l'attends... moment de doute... j'accèlere un peu pour finalement le rattraper dans une montée... Nous filerons ensemble vers le ravito de Sainte Catherine... J'entends un bruit 3 kilomètre avant... puis de nouveau, c'est le speaker... nous y sommes bientôt. Ravito rapide, Yvan me présente quelqu'un d'IBM... j'ai déjà oublié son nom... le ravito est traversant dans le bas du village... A la sortie un homme embrasse sa copine (je l'avais déjà remarqué au premier ravito). Je peste car les barrières ne laissent qu'un passage étroit...sur notre gauche une nuée de frontale est à l'assaut de la montagne, du bas c'est trés sympa. Dans la montée, des personnes préferent passer à travers champs pour éviter une mare, finalement nous prendrons l'option eau plutôt que barbelé... ...mes souvenirs sont un peu plus confus...ça monte, ça descend, nous sommes bloqués à un moment... Un bruit de cloche et un panorama de guirlande avec de la pub pour un trail... 20 mètres plus loin nous sommes bloqués...j'entends Yvan qui commence à s'endormir... de la boue des montées et ma frontale qui commence à faiblir... Nous arrivons à ST Genoux... Ravito rapide, j'avale du saucisson..; au point ou en est mon ventre aprés tout... Il reste 30 kilomètres et j'ai un petit coup de mou... physiquement les genoux commencent à tirer mais rien de douloureux... ça monte, ça descend et il y a de la boue... Yvan nous fait accélérer pour atteindre le ravito de soucieu qu'il a en ligne de mire depuis quelques kilomètres pour que nous puissions passer plus de temps, nous restaurer et changer nos vétements... Nous prenons de la soupe, je change la première couche et les chaussettes. Il reste 22 kilomètres environ. C'est une distance connue... Je ne veux pas trop m'attarder de peur de ne pas repartir. Nous sortons, il fait jour ! La distance restante à parcourir, la luminosité et la musique (des vieux tubes des années 80) me filent une peche d'enfer...Je pense que j'aurais pu battre à ce moment de la course mon record sur 10 kilomètres ou pas loin... je sautille, je parle... un pur shoot aux endorphines... plus de douleurs... le cerveau à pris la main, plus de douleurs... je saute au dessus des troncs je m'amuse a courir dans les montées...j'encourage les autres qui sont mal en point... Nous doublons des personnes, puis nous doublons des personnes et enfin nous doublons encore des personnes... Je m'amuse à les compter puis j'encourage d'autres personnes... 7 bornes c'est rien allez... Dernier ravito (3 verres de Pepsi et madeleine)... J'ai peu d'avoir encore paumé Yvan... à 10 bornes de l'arrivée... je retourne dans la salle et je le retrouve... Nous reprenons notre allure... jusqu'aux dernières montées (et la sortie du parcd e Sainte Foy)... J'ai toujours la même pêche... un truc hallucinant...dernier escalier, le stade est en vue... nous traversons la route, demi-tour pour aller attraper le pont, nosu remontons une file de personne... je sollicite encore Yvan pour que nous puissions doubler des personnes...Puis l'odeur de l'écurie, Yvan se met en mode course sur du plat... j'ai cramé beaucoup d'énergie... j'ai un peu de mal à le suivre (nous tournons à 10Km/h sur la fin), mais de voir des personnes marcher en canard tout au long m'aide (désolé pour eux)... nous finissons au sprint pour griller une enieme personne et c'est l'arrivée... un moment sur le podium et je lache quelques larmes ça y est c'est fini... ma femme et mes fille sont là... j'ai mal aux jambes ;-) ... a relire et à compléter avec les souvenirs d'yvan...
    • 7.12.2014
      7.12.2014
      7.12.2014
      7.12.2014
      7.12.2014
      7.12.2014
      7.12.2014
      7.12.2014
    5.10.2014
    • Juoksu 4:04'06.3, 42,03 km
      Avec Yvan en meneur d'allure sur du 5'30.... Nous nous alignons sur le petit Lapin rose sur les premiers kilomètres et nous le doublerons vers le 11/12eme kilomètre. Nous commençons à remonter des participants à partir du 15/16eme kilomètres jusqu'au 40eme ou nous laisserons 5/6 personnes revenir vers nous dans la dernière cote. Les jambes commencent à devenir lourdes vers le 18eme kilomètre lors du ravito (premières difficulté a redémarrer) et Jean-Charles commencera à ralentir le rythme. Le fait de basculer dans la deuxième partie redonne le moral et le fait qu'Yvan gère l'allure comme un métronome aide énormément même dans les montés du 24eme au 26eme. Au 28eme je me dis : il en reste 14 c'est mon "tour" habituel et je me laisse un peu trop griser alors que les difficultés ne font que commencer... La montée jusqu'à l'étang de la bonde se fait dans la douleur et les temps d'arrêt au ravitos ont tendance à rallonger pour pouvoir reprendre un peu de force. Kilomètre 32 ou 33 je dénoue mes écouteurs en suivant Yvan qui donne l'allure, ça me permet de penser à autre chose. Kilomètre 34 nous sommes à l'étang de la bonde, ma famille m'attends cela m'aide un peu moralement. La sortie de la bonde se fait sur des chemins avec des racines et la dernière cote est ardue. Yvan, redonne l'allure dés la sortie jusqu'au prochain ravito (j'ai du mal à suivre et le haut de mon pied gauche me fait souffrir - chaussure trop serrée ?) La dernière partie est en descente sur du chemin. Nous nous faisons doubler sur la dernière partie par 4/5 personnes... Le dernier kilomètre est beaucoup plus facile, l'odeur de l'écurie... Je suis content d'être arrivé, je souffre moins que prévu je ne réalise pas (et toujours pas que je viens de faire 42km en courant - en regardant dans le rétro deux années en arrière je pense que cela aurait été impossible à réaliser dans ce temps là)... Le fait de se relayer tous les deux kilomètres est extrêmement efficace pour la tête puisqu'il permet de se réduire intellectuellement la distance "seulement" 10 relais de 2 km à faire pour un marathon... et être dans le sillage le reste du temps... Demain repos... content d'avoir terminé ce Marathon. Prochain objectif ST-Lyon...
    • 5.10.2014

      Départ du Marathon

      6.10.2014

      Résultats

      6.10.2014

      Arrivée - 1

      6.10.2014

      Arrivée - 2

      6.10.2014

      Médaillé !

      6.10.2014

      Yvan Médaillé !!!!

      10.10.2014
      10.10.2014
    15.5.2014
    • Juoksu 1:02'24.5 Keskisyke 150 bpm, 9,70 km
      Fractionné sur 800 (et non pas 1000)...Perte d'1 Km/H entre la première occurence et la dernière ... Du vent de face dans le premier tournant... un coup dur pour le moral. Pour rappel 14/05/2013 ;-) Une année et une journée aprés : Run / Tour 1 / Tour 2 / Total => 1 / 01:49 / 01:47 / 03:36 => 2 / 01:52 / 01:54 / 03:46 => 3 / 01:54 / 01:48 / 03:42 => 4 / 01:48 / 01:58 / 03:46 Retenu 03:45 sur 800M 10 Km 45mn - 21km 1h45 - 42Km 3h45 Retenu aujourd'hui 03:20 sur 800M soit 25 secondes de gagnées sur une année !!! 10 Km 42mn - 21Km 1h36 - 42Km 3h21 ? ???? (un peu d'optimisme ne gache rien)
  • 4.5.2014
    • Juoksu 2:11'32.1 Keskisyke 170 bpm, 20,02 km
      Premier Trail et de très bonnes impressions... 02:11:02 (54eme sur 198) exactement...avec un sprint sur la fin pour battre 'Fred' que je talonnais depuis 4/5 kilomètres... Il me mettait minable en descente mais je le recollais dans les montées. Sinon, prévoir un sac plus "light" pas de coupe vent ni ne pull..Les écouteurs c'est pas une bonne idée... Marcher en montée c'est une bonne idée et ça permet franchement de se reposer, je n'attendais que ça ;-) De bonnes sensations... A refaire
    • Trail Amethyste 2014 - Vert sur Vert
      4.5.2014

      Trail Amethyste Vert

      Photo by piedel63
      TrailAmethyste 2014
      4.5.2014

      Trail Amethyste

      Photo by piedel63
      Trail Amethyste 2014 - Fred
      4.5.2014

      Que j'ai grillé d'une seconde sur la fin au sprint après avoir couru 4 bornes a essayer de le rattraper.

      Photo by piedel63
      Trail Amethyste 2014 - Descente
      4.5.2014

      Trail Amethyste Descente

      Photo by piedel63
    13.4.2014
    • Juoksu 0:44'48.3 Keskisyke 178 bpm, 10,00 km
      2'40 de gagnées sur le 10km de Lempdes... petite progression ;-) Le premier finissait lorsque j'entamais mon dernier tour... comment ça une petite différence de niveau ... A minima je ne me suis pas pris un tour ... Prochain objectif 42:30 go fractionner !!!!
    23.11.2013
    • Juoksu 1:44'15.1 Keskisyke 176 bpm, 21,10 km
      Semi du Beaujolais, facile jusqu'au 12 eme... plus difficile ensuite... De la descente vers le 16eme, et ensuite en mode rémora... dernier kilomètres dans les fesses d'une fille... Le temps plutôt maussade, des endroits plutôt sympa et pas uniquement de la ville... très difficile sur les 3 derniers kilomètres Le lendemain courbature et mal au genoux droit (coté du droit du genou)
    29.9.2013
    • Juoksu 0:47'31 Keskisyke 178 bpm, 10,00 km
      10 Kilomètres de Lemdpes - 1er sur 10 & route - La Lap sur le 4eme est ok

3 fania

  • CharlyBeGood
    balaphil
    Greg_Dies